L’huître de Bouzigues
& Bio

Huître de Bouzigues Bio


€/kg
Calibre :
2 3
Conditionnement :
12 24 48 70
12 24 48 96
Quantité
Présentation produit
Depuis le 10 septembre 2015 notre entreprise propose une gamme d’huître de Bouzigues BIO. Cette huître a pu voir le jour suite à de nouvelles démarches aboutissant à l’obtention de la certification BIO validée par les bureaux VERITAS sur notre site d’expédition et également notre site de production.

Pour cela nous avons réalisé une expertise des fonds marins sur l’ensemble de notre exploitation afin de sélectionner les tables les plus propices au développement d’une huître biologique.
 
Plusieurs relevés d’eau des fonds marins ont été réalisés pour démontrer une haute qualité chimique et écologique des eaux du bassin de Thau selon un cahier des charges bien précis.
 
Grâce à une étude environnementale, nous avons pu valider la qualité des fonds marins de l’étang de Thau.

Concernant la sélection du naissain le cahier des charges nous impose un naissain issu exclusivement de captage naturel ou du naissain d’écloserie diploïde certifié BIO.

Grâce à cette diversité de naissains, nous pouvons produire et vendre des huîtres BIO toute l’année. 

L’étang de Thau est le plus grand étang du Languedoc avec 21 km de long et 8 km de large, il a une superficie de 7 500 hectares et compte près de 400 producteurs. La production annuelle d’huître est de 13 000 Tonnes ce qui représente près de 10% de  la  production nationale.

L’Huître de Bouzigues est exclusivement produite sur le Bassin de Thau. C’est à Bouzigues que l’ostréiculture a débuté en 1925 avec une technique de collage d’huîtres sur cordes.
L’absence de marée dans le bassin de Thau, véritable petite mer intérieure séparée de la Méditerranée par un cordon dunaire a nécessité la mise en place d’une technique particulière qui a vu le jour dans les années 1910 avec l’attribution de concessions.

A partir de là,  nous avons pu voir apparaitre les premières structures pouvant accueillir l’élevage des huîtres. La spécificité de la Méditerranée consiste à pratiquer l’élevage en suspension et en immersion permanente dans l’eau.
 
 
L’ELEVAGE
La première étape de la culture des huîtres commence par l’approvisionnement en naissain, c'est-à-dire en huîtres juvéniles de taille de 8 à 12 mm.
Ce naissain peut être issu de captage naturel ou d’écloserie.
Pour la phase de pré-grossissement il est placé dans des pearlnets.
Le pearlnet est un filet triangulaire relié entre eux par 6 sur une corde puis immergés dans l’étang.
 
Une fois que les huîtres auront atteint la taille souhaitée celles-ci seront récupérées, criblées et triées pour être ensuite collées sur des cordes à l’aide de ciment. Une seule corde peut être garnie de 100 à 300 huîtres cela varie en fonction de la profondeur de la zone d’élevage de 3m à 10m.
 
Arrivées à maturité, ces huîtres sont sorties de l’eau afin d’être détroquées.
Le détroquage est l’étape qui consiste à séparer et nettoyer manuellement les huîtres du ciment et de la corde. Nous en profitons également pour enlever les moules ou algues qui s’y seraient déposées.
Les huîtres creuses sont soumises à des règles de calibrage pour permettre une harmonisation des tailles dans les différents sites de production et donner ainsi aux consommateurs un élément de comparaison fiable.
 
La dernière étape c’est le stockage de la production en poche afin de garantir une meilleure finition de l’huître dans son développement avant de la  conditionner.
Tout ce travail et ces étapes permettent d’obtenir l’Huître de Bouzigues : une variété de creuse à la coquille marbrée, bien dentelée grâce à notre technique d’élevage. Elles se reconnaissent gustativement à leur goût iodé rehaussée d’une pointe de noisette.
L’huître de Bouzigues est savoureuse et se différencie par un goût légèrement plus salée que les huîtres des autres bassins.

Guy Sanchez Expedition


La notoriété d’ostréiculteur de père en fils depuis quatre générations est une garantie du savoir-faire et un gage de qualité pour nos clients.

Depuis la reprise de la société familiale en 1989, Guy Sanchez a perpétré ce savoir-faire tout en innovant les méthodes de production. La société de production gère 40 tables d’huîtres de Bouzigues sur l’étang de Thau.